Lettre ouverte à Joss Whedon

Puisque dans les rangs de Skript.fr il y a des fans, et qu’il y a quelques jours c’était l’anniversaire de Joss Whedon, voici une lettre ouverte d’un fan dédiée au réalisateur/scénariste.

Cher Joss,

  50 ans ! Grr…Argh !! Inconnu parmi tant d’autres, admirateur assidu parmi tant d’autres, je tiens au travers de ces quelques lignes à vous remercier d’avoir toujours été vous même !  

Voilà 16 ans que vous vous êtes immiscé dans mon univers télévisuel, vous frayant un chemin dans le paysage cathodique, puis cinématographique, me racontant des histoires effrayantes et merveilleuses à la fois, me présentant des inconnus qui au fil des années me sont devenus si familiers, si proches. Au travers de vos histoires j’ai vécu des aventures aussi incroyables les unes que les autres. Merci pour ce beau voyage initiatique ! 

Mon premier souvenir télévisuel marquant, je vous le dois ! Un soir, seul devant ma télévision, j’ai fais la connaissance de cette petite blonde qui m’a souhaité la bienvenue dans la bouche de l’enfer ! Un Enfer devenu paradisiaque pour un garçon de 13 ans à l’époque, séduit dès le premier regard ! On avait beau vouloir me convaincre que c’était juste une histoire de vampires, mais j’y voyais d’autres choses ! 

Les années ont passé, je vous suis resté fidèle, comme pas mal de gens, ce voyage m’a permis de découvrir « cette ville qui brille la nuit », où j’y ai déposé mes bagages, 5 années. Très belle période, faite de joies et de peines, où chacun à su trouver sa place, se redéfinir et évoluer de manière égale qui que l’on soit. Malheureusement, mon séjour s’est écourter, et j’ai dû à regret reprendre mon chemin et attendre ma prochaine escale…Cette attente fût de courte durée, j’ai ainsi fais la connaissance d’un Capitaine et de son équipage qui m’ont permis d’entreprendre mon odyssée spatiale ! Le voyage fût court et intense, mais une fois achevé, revenu sur Terre j’étais toujours libre, et personne ne pouvait enlever le ciel de mon esprit.

En cours de route, j’ai troqué mon poste contre un ordinateur, et m’avez permis de patienter en musique l’arrivée du prochain car qui me mènerai dans un nouveau monde dont seul vous avez la carte ! Quel meilleur retour que celui en musique !! Vous m’aviez déjà donné un avant goût quelques années auparavant, mais ici, ce fût tellement jubilatoire et drôle !    

Mon car arriva finalement, et je fut embarqué dans un univers qui remis tout en question sur mes choix et sur moi même. Ce fût perturbant la perlière fois, mais l’Echo fût efficace et l’aventure humaine incroyable ! 

Aujourd’hui encore, je parcours les voies « Whedoniennes » pour mon plus grand plaisir, avec en plus de la lecture en poche, votre univers semble me poursuivre où que je sois ! Mais un voyage en bonne compagnie est toujours agréable et recherché ! 

Un long retour au bercail ! Que de chemin parcouru depuis cette première nuit à Sunnydale ! Si aujourd’hui, j’ai réussi à me créer ma propre « vision du monde » scénaristiquement et visuellement parlant, c’est grâce à vous. Vos réalisations, vos scénarios, celles et ceux qui vous entourent m’ont fortement influencé (qu’ils soient ou non dans la lumière), et me donnent un exemple à atteindre.  Vos choix artistiques confortent ma pensée :  qu’importe les routes empruntées, ce qui compte c’est d’arriver à destination sans trop de dégâts et avec des tonnes de souvenirs à raconter. 

Comme Jules Verne vous avez réussi à me faire voyager de la Terre à la Lune, ces voyages extraordinaires sont inscrits dans ma mémoire et dans celle de tant d’autres faiseurs d’images, nous vous en remercions ! « Always be yourself unless you suck » telle est votre credo ! You ‘ll never suck Monsieur Whedon ! 

Adrien Phocas.

 josswhedon adrien

{jcomments on}

Vous pouvez retrouver notre dossier complet sur le scénariste/réalisateur ici , et le Q/A qu’il a fait lors de sa visite à Paris à l’avant première de Beaucoup de bruit pour rien ici.